NOS ANCIENS ONT DU TALENT !

Catégories : , par Lucas Sophie, le 31 Janvier 2019.
NOS ANCIENS ONT DU TALENT !

Découvrez le parcours de Rémy Renard : fondateur d'ECCLO

www.ecclo.fr

www.facebook.com/ecclo/

www.instagram.com/ecclo.fr/

Remy Renard a 33 ans, c'est le fondateur d’ECCLO.

Anticonformiste dans l’âme, il a été marqué dès son plus jeune âge par les effets de l'activité humaine sur l'environnement.

Pendant ses années post-bac il se consacre au théâtre et enchaîne les petits boulots, jusqu’au jour où il décide d'étudier la géographie, curieux de mieux comprendre les enjeux du monde actuel.

Dans sa quête de sens et sa volonté d’agir il rejoint en 2013 l'ISEADD pour suivre le cursus MSA 2 développement local durable et collectivités territoriales. Durant les 14 mois de sa formation, il occupe en alternance le poste de chargé de mission Développement Durable à Lardy (91), une petite ville de 5500 habitants, déjà très engagée en faveur du bio dans la restauration scolaire et pionnière dans la démarche zéro-pesticide dans l'entretien des espaces verts. À l'échelle locale, il met en place des actions concrètes, dans le domaine de l'environnement, du social, de l'énergie ou des déchets.

Cette dernière année d'études lui aura permis d'ouvrir davantage son esprit et d'imaginer différents projets durables. C'est à l'été 2017, à la suite d'une discussion avec une amie couturière qu'il décide de se focaliser sur un secteur qui concerne toute la société et qui est un des plus grands pollueurs de notre temps : la mode.

Rémy parcourt la France pendant un mois à la rencontre des acteurs de l'industrie textile afin de mieux comprendre les enjeux et problématique du secteur. Il se rend compte que de nombreux rouleaux de tissu dorment dans des entrepôts et pense alors qu'il serait judicieux de donner une vie à tous ces tissus oubliés, invendus ou imparfaits plutôt que de créer de la nouvelle matière. Il rachète les premiers rouleaux et à partir de ceux-ci vont naître des idées de vêtements, puis les premiers prototypes. Dans une démarche de développement durable et de soutien à l'économie locale, il s'oriente vers des ateliers confection français pour produire les éditions limitées des vêtements de la marque. Ainsi, les premiers vêtements voient le jour à l'été 2018.

Le prix de vente devient vite un enjeu important. Afin de proposer des vêtements abordables, il décide de ne pas s'aligner sur les marges du secteur de la mode et les réduit de manière conséquente.

Le pari est risqué, et c'est en produisant plus de vêtements, que la marque deviendra rentable.

Le projet touche également aux principes de l'économie circulaire, puisque la marque souhaite proposer prochainement le rachat des vêtements Ecclo aux personnes qui ne les porteraient plus, afin de les revendre d'occasion.

En attendant, en mars 2019 sera lancée la campagne de crowdfunding sur ulule. Les vêtements de la prochaine collection pourront être pré-commandés, et l'argent dégagé peremettra de financer la production des vêtements.